Dominatrices-Rebel-Rouser-Costume-Sexy-Vestido-Catsuit-Bondage-Lingerie-Spandex-body-Clubwear-Ensemble-sado-font-b

Le sexe avec une femme dominatrice

Le jeu du dominé et du dominant ou dominante est un jeu courant en matière de sexe. D’ailleurs, bons nombres d’hommes affectionnent tout particulièrement cette pratique pour de nombreuses raisons. L’expérience avec une femme dominatrice est un véritable délice allant bien delà du simple plaisir physique. L’intensité est-elle qu’elle en devient incompréhensible par les non-pratiquants.

Se laisser dominer pour le plaisir

Il n’est pas à la mesure de tout le monde de comprendre pourquoi certains hommes cherchent une maîtresse dominatrice. En effet, la domination est un concept qui va bien au-delà du plaisir, parce qu’ici, il n’est pas visible dès les premiers abords. Le plaisir est, après tout, un concept et non un fait. Le limiter sur le plan physique, c’est montrer son incompréhension face à lui. Généralement, lorsqu’on fait référence au jeu de la domination, on pense directement aux coups sur le corps et à l’humiliation. C’est à se demander où se situe réellement le plaisir. Pourtant, la réponse est simple, le plaisir va au-delà des limites charnelles. C’est dans la douleur que les dominés trouvent la véritable forme du bien-être et atteignent de nouveaux horizons. Ce type de plaisir est l’une des meilleures façons pour atteindre le septième ciel.

La domination : un véritable savoir-faire

Même si la domination peut s’avérer simple pour les non initiés à la pratique, elle est pourtant très délicate. Elle ne se limite pas à traiter l’autre de tous les noms et de l’humilier par des actions ou encore de lui infliger des coups physiques. N’oublions pas qu’il s’agit toujours de plaisir. Dans cet ordre, il faut un certain niveau de savoir-faire afin de pouvoir rabaisser l’autre tout en faisant en sorte qu’il aime ça. Il ne s’agit plus d’expérience, mais de compréhension des désirs de l’autre. C’est comme la psychologie inversée du plaisir charnel. En outre, les coups ne doivent pas être portés gratuitement. Il s’agit de faire mal, mais seulement à un certain niveau. Il est impératif de ne pas blesser l’autre. Là encore, il faut un bon degré d’expérience dans le domaine pour arriver à ce résultat.

Tout le monde a sa maîtresse dominatrice

Notons qu’il existe encore plusieurs formes de domination. Elle se fait selon des échelles de besoins. Si certains aiment le côté hardcore de la chose, d’autres préfèreront plutôt du brutal, mais à moindre degré. On parle alors de préférence dans la pratique. Tout le monde n’aime pas forcément être attaché et qu’on use de la cravache sur son corps pendant des heures. Quelques coups vite fait peuvent suffire pour certains. C’est ainsi qu’on choisira, en fonction de ses attentes, la femme dominatrice convenant avec vos besoins. Cette pratique dispose d’autant de diversité dans la pratique que de pratiquants. Dans tous les cas, malgré la pratique, le respect de l’autre est toujours ancré dans le concept de la domination.